22 avr. 2009

Henri Loyrette, patron du Louvre et fan de gratuités

Merveilleux président du musée du Louvre que l’on sait ennemi farouche de la gratuité pour tous (et, par le passé, pour certaines catégories socio-professionnelles comme les artistes, les enseignants, les critiques d’art…). La gratuité totale ? "J’y suis hostile" déclarait-t-il encore récemment dans PARIS-MATCH, ce qui est son droit le plus strict.
Pourtant il est des gratuités qui lui plaisent. Par exemple celle décidée par le président de la République, pour les jeunes, qu’il dit comprendre et approuver… et celle pour les salariés des entreprises mécènes. Devant la commission des finances de l’Assemblée nationale, le 4 février dernier, évoquant le "projet d’entreprise" que constitue un acte de mécénat, Henri Loyrette s’extasiait : "Les contreparties que nous offrons, notamment, la gratuité d’accès au musée, pour une durée fixée, permet de fidéliser un public. C’est un point méconnu qu’il convient de souligner". Voilà, vous le saurez, si vous avez plus de 25 ans et que vous voulez accéder au Louvre gratuitement, vous n’avez qu’une chose à faire, vous faire embaucher chez TOTAL ou chez AXA !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire